Annie Couni

           12 septembre 2021 17h16

J'aimerais vous faire un retour sur la collection Dark Bone de ce sympathique écrivain Daniel Leduc , rencontré au salon clandestin de St-Grégoire.

Arrivée à son kiosque, avec mon conjoint (qui ne lit pas du tout), honnêtement je mentionne que ce n'est pas mon genre de lecture.

Mon conjoint (qui trouve cet homme fort sympathique) mentionne qui veut m'acheter le tome 1 de la trilogie. J'accepte!

Sur les 11 livres que j'ai achetés, j'ai commencé par celui-là!

Je l'ai terminé en 3 jours (je ne lis pas vite)!

Franchement, j'ai aimé et j'ai immédiatement écrit à M. Leduc pour avoir les 2 autres tomes.

Un bon roman fantastique qui raconte l'histoire d'un jeune homme intimidé à l'école, qui vit une histoire d'amour qui devient compliquée lorsqu'il découvre un objet qui lui donne des capacités surnaturelles.

Merci à M. Leduc de me faire découvrir un nouvel univers! Et en plus de prendre le temps d'avoir écrit un petit mot à part en plus des dédicaces!

38879475_10156522820937068_3836546667490836480_n.jpg

 

       Dave Lajeunesse

24 août 2021 20h11

Bonsoir Daniel ! Juste un petit message pour vous dire qu'on s'est rencontrés au salon de Terrebonne, j'ai acheté vos Dark Bones. J'ai commencé le premier et bordel que c'est bon ! Les personnages sont très très bien décrits et ont de superbes personnalités ! Le jeune Antonin me fait beaucoup rire avec ses patois et expressions . Bref, c'est un vrai "page turner" et j'ai déjà hâte de m'y replonger ! Alors merci encore pour ce super divertissement !

27 aout 2021 · 

Je vous laisse ici mon retour du premier tome de la série Dark Bone, La découverte, du très talentueux Daniel Leduc que j'ai eu le plaisir de rencontrer au salon de Terrebonne.
Étant un amateur de tout ce qui est différent, unique, ingénieux, surprenant, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre en lisant ce séduisant premier tome tout neuf et glacé/luisant comme la peau fraîche d'une belle humaine toute propre. 

Dès les premières pages, on y rencontre le personnage principal, dans toute sa splendeur et son immaturité. Antonin est très réussi. Hilarant. Spectaculaire. On prend plaisir à lire ses dialogues, comprendre sa souffrance et sa personnalité explosive. J'ai aussi adoré détester certains personnages, mais vraiment beaucoup, à en avoir envie de leur foutre la raclée du siècle.

Un roman de mélange fantastique/scifi délectable.
Un bon niveau de stress et d'intrigue. Un solide page turner. Un excellent 320 et quelques pages de satisfaction.

Un grand merci cher Daniel Leduc, vous m'avez fait tomber sous le charme de votre plume.
De grâce, achetez ses bouquins, vous n'en serez que mieux dans votre peau.
Parole de moi.


Belle soirée !

79540036_119566549517456_1276286460135211008_n.jpg
ob_c3e699_logo-128-128-beveled.jpg

*Merci a Daniel Leduc pour ce service de presse*
05-09-2021

Le commentaire de Lynda Massicotte : COUP DE COEUR!

                            Et bien Daniel Leduc, récidive avec ce deuxième                              tome, et deuxième coup de cœur pour moi.
                            J'avais adoré le premier tome, et le deuxième                                  encore plus je crois.
                            Possiblement, que je me suis habitué au style, et                              maintenant, j'en redemande. Je ne penserais pas devenir une super fan de fantastique, mais Daniel Leduc, vous m'avez conquise avec cette série.
Antonin alias Dark Bone, en a plein les bras, encore une fois la terre est en danger, son amoureuse elle aussi travaille très fort de son côté, et elle saura vous surprendre croyez-moi, je n'en revenais tout simplement pas.
Même si cette histoire parle de guerre, des affrontements extrêmes, le couple Antonin, alias Dark Bone et Éliane, sont à croquer, on les adore et leur amour est tellement beau à voir, ce qui met un baume sur cette histoire tragique, de guerres, d'armes, d'ennemis.
Que puis-je vous dire d'autres sans vendre l'histoire ?
Les personnages sont très forts, on les aime ou encore, on les déteste, il n'y a pas de juste-milieu. Ce que peuvent faire ces jeunes pour sauver la terre qui est en danger est indescriptible, et innommable.
J'ai admiré leurs forces, leurs ténacités, en mettant tout en commun pour affronter tous ensemble le même ennemi.
Vont-ils arriver à sauver la terre ? Malgré des combats sévères, malgré des forces ultimes qui s'affrontent, c'est une belle lecture, et je vais attendre impatiemment le tome 3.
Si comme moi, vous n'êtes pas amateur de science-fiction et de fantastique, compter sur Daniel Leduc pour vous faire changer d'idée.

 

Résumé :

Sur Voldar, un affrontement fait rage. Des ennemis, retenus en captivité depuis plus de trois cents ans, cherchent à s’évader pour s’emparer des kulombdnels qu’a trouvés Antonin. Pour ce faire, ils tentent de détruire l’immense bouclier qui les tient prisonniers. Éliane et Antonin, qu’un soldat voldarien a amenés sur Voldar, sont conduits au maître Voldatrump. Il a besoin d’eux pour maintenir les ennemis captifs. Ceux-ci sont malicieux et feront tout pour parvenir à leur fin. Une fois de plus, la Terre est en danger. Maintenant qu’il connaît sa véritable origine, Antonin, alias Dark Bone, se fait un devoir de protéger la planète sur laquelle son peuple s’est réfugié. Éliane, son amoureuse, saura une fois de plus nous surprendre. Son aide est aussi précieuse qu’insoupçonnée. Malgré des circonstances déplorables, l’innocence juvénile du jeune couple fait encore sourire.

Voyez l'original sur le site de : Les mille et une pages de LM

image_1968841_20210905_ob_b595ba_dark-bone-tome-2.jpg

-Dark Bone – Un nouveau héros

-Tome 1 : L'éveil

-Daniel Leduc

-Les Éditions de l'Apothéose

-348 pages

-Fantastique, affrontement. ennemis, amour

ob_c3e699_logo-128-128-beveled.jpg

*Merci a Daniel Leduc pour ce service de presse*

25-05-2020

Le commentaire de Lynda Massicotte : COUP DE COEUR!

                          Pourquoi un coup de cœur, tout d'abord                                  parce que j'ai adoré l'histoire, parce que                                  cela m'a extrêmement surprise, moi qui                                  ne raffole généralement pas des roman                                    fantaisie, extra-terrestres, etc. Et bien                                      Daniel Leduc, mission accomplie, vous m'avez fait passer un super moment avec cette lecture.


Antonin est un adolescent comme tant d'autres. File son petit bonhomme de chemin, fait ses petites affaires et la vie continue pour lui. Mais c'est le grand bouleversement, son père lui apprend qu'ils déménagent dans la maison où son grand-père, qui est décédé, vivait, et bien là, ça ne fait vraiment pas le bonheur d'Antonin, mais comme pas le choix, il doit suivre ses parents.


Et le tout se complique quand il se présente à sa nouvelle école, et bien là, tout lui tombe sur la tête. D'abord des étudiants, vedettes sportives de l'école, qui vont le harceler et pas qu'un peu, sa vie est vraiment un enfer.
Pas d'ami, pas rien à faire, ça va mal à l'école et ça va pas mieux avec son père, avec qui l'entente est loin d'être rose. Il décide de fouiller le grand terrain sur lequel ils vivent et se faire des sous avec ce qu'il trouvera. Canettes, métal, toutes sortes de choses en fait, jusqu'au jour où il fera la découverte d'un bizarre de coffre, et que contient ce coffre ? Et bien un objet mystérieux, extra-terrestre, avec cet objet, il devient surnaturel, invincible et se retrouve avec des pouvoirs assez spéciaux, et non, je ne vous dirai pas, c'est quoi ces pouvoirs, il vous faudra lire le livre.


Et puis Éliane, une fille de l'école s'approche de lui, pour Antonin, c'est tout de suite l'amour, et ce n'est pas trop long pour que ce soit réciproque. Mais cette situation n'aidera en rien le harcèlement et l'intimidation dont il est la victime par les vedettes de l'école, qui eux sont soutenus par la direction.
C'est alors que se rendant compte des pouvoirs de ce fameux objet trouvé, il commencera sa vengeance, et il faut me croire quand je vous dis que c'est une vengeance assez intense, comme on dit, ils vont payer pour!


Mais une épouvantable chose viendra contrecarrer ses plans et du coup mettre la terre en grand danger. La guerre qui s'ensuit entre Antonin et cette menace va vous tenir sur le bout de votre chaise. Je ne peux pas vraiment vous en parler sans vendre la mèche, ce que je peux par contre vous dire, c'est que la fin de ce premier tome est à vous jeter par terre, et vous pouvez sans peine imaginer que je ne me possède plus pour lire la suite.


Daniel Leduc possède un beau talent, il fait grimper l'intensité dans l'histoire un peu à la fois, il nous fait découvrir également un peu à la fois, les pouvoirs d'Antonin, mais surtout tous les secrets qui l'entourent de par ses parents, de ses origines. Ouah ! Vraiment si vous êtes aussi surpris que moi, je l'ai été, et bien vous allez adorer. Pas de longueur, le livre se lit très rapidement, et on arrive à la fin avec un gros soupir, en se disant, non pas déjà fini !
Daniel Leduc, grand merci pour cette lecture coup de cœur !

Voyez l'original sur le site de : Les mille et une pages de LM

ob_0323a6_cc-dark-zone-1.jpg

-Dark Bone – Un nouveau Zéros

-Tome 1 : La découverte

-Daniel Leduc

-Les Éditions de l'Apothéose

-330 pages

-Fantastique, surnaturel, adolescent, vengeance, massacre

                Coucou, Je viens te finir ton livre !!!! Super bon.                      Félicitations!!!! J’ai hâte de lire la suite. J’espère                        qu’on en apprendra plus sur les mondes extraterrestres... je sais pas comment tu fais pour trouver autant d’idées?! Bravo encore et continues ton excellent travail d’auteur !!!!! xxx

Adréanne Urbain 10 Avril 2020

15193_10152229151681889_8288114984081905
10647047_10152555171128673_4511704642258

               Je viens de dévorer, aujourd’hui, les 160 pages restantes                    de ton roman ! Vraiment, tu m’as fait sortir de ma zone                      de confort ! Je ne suis pas du type sciences fiction mais ton histoire m’a tenu en haleine et m’a amené de surprise en surprise du début jusqu’à la fin !
Bravo mon ami ! Formidable, pour une première œuvre, mission accomplie !
J’attends maintenant la suite avec impatience!

Carole Gagnon.  5 juillet 2020

Le temps d'lire

Blogue littéraire de Brigitte Demers

                      Je lis très peu de roman fantastique. Les                                  Éditions de l'Apothéose m'ont fait la surprise                          en me faisant parvenir ce livre de Daniel                                Leduc. J'ai donc profité de cette occasion                                pour découvrir Dark Bone.

 

Dans la vie de tous les jours, j'ai de la misère avec les choses exagérées, qui ne se peuvent pas. J'ai donc eu un peu de difficulté à embarquer dans cette histoire. J'ai dû me parler souvent pour me rappeler que je lisais justement du fantasy ! Il faut dire qu'avec ce livre, je sors vraiment de ma zone de confort ! Et je me suis surprise à me dire que finalement, ce n'est pas si pire que ça. C'est même très bon !

 

J'ai beaucoup aimé la plume de cet auteur, pour qui ce roman est son premier. Je n'ai pas trouvé de temps mort, les événements s'enchaînent à vive allure ! Je serais portée à dire que le public cible est les ados. Ceux-ci seront assurément enchantés de se plonger dans cette histoire où le personnage principal, Antonin, découvre des objets qui appartenaient à des extraterrestres. Quand il porte ces objets, il devient un super-héros et se découvre une force incroyable ! Il se sent invincible !

 

La curiosité l'a vite emportée, toute cette histoire m'intriguait et je n'avais qu'une hâte: me dépêcher de terminer ce roman pour savoir comment toute cette folle histoire se terminerait.

 

Le seul petit bémol: la longueur des chapitres. Je les ai trouvés beaucoup trop longs. Je n'aime pas devoir arrêter ma lecture en plein milieu d'un chapitre car j'ai comme l'impression de rester sur ma faim. Mais avec ce livre, j'ai dû le faire régulièrement. 

 

Merci aux Éditions de l’Apothéose pour cet envoi.

Voyez l'original sur le site de Le temps d'lire

Test 1.1.jpg
42274276_1604691619635801_25204771149987
42405831_1606885986083031_16735252881027

Au-delà des mots

Au_delà_des_mots-1-768x994.png

                  24-09-2020 Voici la critique d'Anne-Marie    

 

J’ai récemment terminé le tome 1 de Dark Bone, un nouveau zéro… Mon fils de 11 ans risque d’adorer en le lisant, car c’est tout à fait son genre. Dans mon cas, j’ai beaucoup aimé ce roman différent des autres, avec tout le suspense derrière l’histoire !

                         

J’ai adoré le principe, l’adolescent qui se fait tabasser, qui devient un nouveau « superman » ou autre superhéros, mais qui n’utilise pas ses pouvoirs de la bonne façon ! C’était bien pensé et l’auteur nous démontre à quel point la vie peut être pénible pour les mal-aimés à l’école !

J’ai tellement trouvé injuste ce qu’Antonin vivait tous les jours, j’aurais bien aimé moi aussi donner une raclée à tous ceux et celles qui lui menaient la vie dure !

Par contre, Antonin s’est chargé d’eux et il n’y est pas allé avec le dos de la cuillère ! Il accumule les mauvais comportements et il se fait justice soit même ! Un petit point négatif, personnellement, quoique je comprends le pourquoi du langage, j’ai eu un peu de difficulté à m’adapter au jargon du personnage principal et de son père au début… plus je lisais plus je sautais les mots qui était superflus !

 

C’est mon premier roman de Daniel Leduc et j’ai été agréablement surprise par ma découverte ! L’auteur nous tient en haleine tout au long du roman, l’action, la frénésie et le suspense augmentent petit à petit tout au long du roman et j’ai adoré cette sensation d’urgence de connaître la suite des évènements que je ressentais !

Même si tout porte à croire que le roman est basé sur la vengeance du jeune homme, on réalise rapidement qu’il y a plus gros, plus grand derrière tout ça !

 

Pour ceux et celles qui étaient indécis à l’idée de lire ce roman, et bien, je vous dis : foncez, car vous ne regretterez surement pas !

 

MERCI AUX ÉDITIONS DE L’APOTHÉOSE

Au-delà des mots

f-300x300.png
106131074_1196394254029886_2988286139731

17-06-2020 Dark Bone

Auteur: Daniel Leduc

                              « Toute technologie suffisamment avancée                                est indiscernable de la magie. »   3ème loi                                  formulée par Arthuc C. Clarke

                              En lisant la quatrième et en regardant la                                    couverture de Dark Bone, j’ai cru, un peu à                                tort et un peu à raison, qu’il s’agissait d’un                                roman noir tirant vers le fantastique. Il s’agit bien de science-fiction, mais d’une science-fiction qui correspond parfaitement à la 3ème loi d’Arthur C.Clarke, telle que citée au-dessus. C’est-à-dire que l’objet trouvé était si puissant qu’il ne semble y avoir aucune limite à ce que son possesseur peut accomplir, à l’instar d’une baguette magique aux pouvoirs illimités. Tout ça pour dire que, comme il s’agissait d’un objet extraterrestre, le récit en est bien un de science-fiction, mais pourrait pour les raisons énumérées intéresser également un public aimant le fantaisie jeune adulte.

Outre les pulsions destructrices du héros, je ne pourrais cependant qualifier ce texte de roman « noir ».  Et je ne le reproche pas à l’auteur, c’est moi qui, des fois, me crée des attentes en regardant une couverture! 😉

La narration est fluide, le point de vue est celui des personnages mais peut changer plusieurs fois à l’intérieur d’une même scène. Parfois, je le mentionne comme un point faible dans une lecture, mais pas ici… Daniel maîtrise la narration, et le lecteur peut aisément suivre le texte et comprendre sans effort de quel point de vue il se trouve. Si certains langages et certains comportements semblent un peu verser dans la caricature, j’encourage toutefois le lecteur à poursuivre sa lecture. Sans dévoiler de punch, je dirais que plusieurs choses s’expliquent vers la fin du récit.

Ceci dit… l’histoire est originale, et j’ai sincèrement apprécié ma lecture. Il n’y a pas de longueurs notables, le récit se déroule à un rythme soutenu au bénéfice du lecteur. S’il y a quelques scènes un peu olé-olé (je mettrais certainement une mention 13+ à certains passages, voire 15+), l’écriture demeure accessible et me rappelle celle de plusieurs auteurs de SF que j’appréciais particulièrement pendant mon adolescence, lorsque je partageais mes lectures entre la SF et le fantastique. Je pense, par exemple, à des noms comme Jimmy Guieu, ou R.Silverberg, qui sont tous deux dans la SF mais qui n’hésitent pas à « copiner » avec le fantaisie.

Bravo Daniel


Alain Lafond

 Trait de Plume

Test 1.1.jpg